Le VQ: Questionnaire Volitionnel est un des instruments de mesure du Modèle de l’Occupation Humaine (MOH), il sert à mesurer la volition au cours d’un traitement en se basant sur les observations d’une personne en situation.

Ce questionnaire permet d’évaluer les différentes composantes de la volition. Pour rappel dans le MOH, la volition est un concept central. Elle est essentielle pour amorcer et pour mener à bien une participation occupationnelle. Elle peut se définir comme “la motivation qui pousse à agir, à faire” (cf. le processus de la remotivation).  Kielhofner (2002, 1995) défini 3 sous-composantes de la volition :

  • Les déterminants personnels : perception de ses capacités personnelles et de son efficacité.
  • Les valeurs : les éléments qui sont importants et significatifs pour une personne.
  • Les intérêts : les éléments qui sont agréables et satisfaisants à réaliser pour une personne (plaisir, centres d’intérêts).

Dans le MOH, la volition n’est pas un concept isolé, elle est indissociable des autres composantes du modèle. (Cf Modèle de l’Occupation Humaine).

Avant de faire passer le VQ, il est nécessaire de récolter des informations sur la personne avant de réaliser la cotation et de recueillir des éléments sur le contexte, les antécédents occupationnels, les habiletés et les rôles.

L’instrument de mesure a été construit en lien avec le processus de remotivation de Las Heras, il est basé sur les 3 phases du processus:

  • L’exploration: curiosité, initiatives…
  • La compétence: fixer des objectifs, résolution de problèmes…
  • L’accomplissement: termine son activité, recherche de défis à relever…

 

L’échelle de cotation comporte 4 niveaux:

  • Passif: le comportement volitionnel attendu est totalement absent.
  • Hésitant: le comportement est présent avec du soutien, une structure ou un encouragement maximal.
  • Impliqué: idem, sauf que le soutien est cette-fois minimal.
  • Spontané: le comportement attendu est spontanément présent sans aucun soutien ou aide.

Le temps de passation est rapide: il nécessite seulement 5 à 10 minutes de cotation et le temps d’observation doit permettre l’observation de l’ensemble des dimensions citées plus tôt.

En résumé, le VQ est à mettre en lien avec le processus de remotivation. Dans ce processus, chaque phase comporte différents stades, le VQ permettra d’évaluer les besoins volitionnels de la personne et d’adapter ainsi les stratégies thérapeutiques en fonction de l’évolution de la prise en charge. Par exemple, pour quelqu’un qui est en phase d’exploration au stade de découverte de l’environnement, on va chercher à faire découvrir des nouveaux centres d’intérêts, susciter les initiatives et développer la confiance en soi dans l’expérimentation.

 

Pour aller plus loin:

Le document sur le processus de remotivation: article partenaire v13-vol2. Vous retrouverez dans celui-ci les différents stades et stratégies thérapeutiques.

Soutenir la motivation des enfants en ergothérapie

Programme intégré pour personnes atteintes d’un trouble concomitant de psychose et toxycomanie

remotivation process