Je vais vous présenter aujourd’hui l’échelle lausannoise ELADEB : Echelle Lausannoise d’Autoévaluation des Difficultés Et des Besoins. Elle a été élaboré et développé par les psychologues de l’Unité de Réhabilitation du DP CHUV sous la direction de V. Pomini et C. Reymond en 1999.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une autoévaluation par la personne, celle-ci se fera  par le biais d’un tri de cartes. Cette évaluation permet en quelques minutes de dresser un profil des difficultés ressenties par le patient et de mettre en évidence les domaines dans lesquels il estime avoir besoin d’une aide supplémentaire par rapport à celles qui existent peut-être déjà.

ELADEB sert à mesurer de façon quantitative les difficultés et les besoins dans 20 domaines de la vie

Ces domaines de la vie peuvent être catégorisés en 4 dimensions plus générales :

–          Conditions de vie : lieu de vie, finances, travail, droit et justice

–          Pragmatique du quotidien : temps libre, tâches administratives, entretien du ménage, déplacements, fréquentation des lieux publics

–          Vie relationnelle et réseau social : connaissances et amitiés, famille, enfant, relations sentimentales, sexualité

–          Sphère de la santé : alimentation, hygiène personnelle, santé physique, santé psychique, addictions, traitement, spiritualité

L’évaluation s’effectue en 2 temps :

–          Dans un 1er temps se fait l’évaluation des difficultés. Celles-ci désignent tout ce qui ne va pas dans la vie de la personne, tout ce qui peut la préoccuper, tous les embarras, toutes les gênes, obstacles et questions non résolues qui réduisent son bien-être. Puis en cas de présence de difficultés, le patient doit nuancer le poids de ceux-ci en les répartissant sur 3 niveaux (peu important, important et très important).

–          Dans un 2e temps se fait l’évaluation des besoins. Ceux-ci désignent l’expression de tout souhait ou demande d’aide, qu’elle soit de nature professionnelle ou non. Ces besoins sont aussi répartis selon 3 niveaux et ils sont évalués au jour de la passation du test par rapport à ce qui est déjà mis en place pour le patient.

Chacune de ces phases est suivie d’un temps de discussion qui permettra à la personne d’établir une description détaillée de ses difficultés et besoins actuels et pourquoi il leur attribue telle ou telle importance.

Au final, il faut compter environ 45 à 90 min pour réaliser ce bilan. C’est une échelle qui est plutôt simple d’accès pour les patients et sera utile pour les personnes peu disposés à remplir des questionnaires ou à cocher des cases. Le tri de cartes est plutôt ludique et les images facilitent la compréhension.

C’est une évaluation centrée sur le patient. C’est lui qui va pouvoir expliciter ses propres priorités pour le futur traitement. Cette évaluation facilite ainsi la création d’une alliance de travail et ainsi créer une dynamique de prise en charge favorable pour la suite.